Du CP au CM2,  la webradio permet de développer l’expression écrite et orale, par la restitution des apprentissages en classe, extrascolaires et personnels.
Savoir lire, écrire, compter et prendre la parole en public. Autant d’objectifs qui sont prioritaires en élémentaire.
Or, que propose la radio en classe ? Ecrire un texte et le dire au micro, devant un public d’élèves, d’enseignants voire d’invités.
Réinvestir les apprentissages scolaires

 

Ce qui est apprise en classe peut faire l’objet de rubriques à insérer dans une émission.
Les rubriques sont très diverses dans une émission de webradio, en élémentaire : chroniques, lectures, informations, interviews, jeux radiophoniques, donner son avis, chansons…
Lors d’une formation, des élèves de CE2 de l’école du lycée Balzac du Caire ont préparé des rubriques avec les leçons travaillées en classe.
Pour écrire leur texte, ils ont utilisé les traces qu’ils en avaient dans leurs cahiers, et les ont adapté à l’expression orale.
Différents thèmes ont été retenus : le sommeil, les dents, deviner un animal et lire un extrait de conte.
Leurs interventions ont été intégrées dans une émission interclasse.

Vidéo de témoignages et d’interventions d’élèves dans l’émission.
Motiver et lutter contre l’échec scolaire

 

La webradio motive l’élève car il est acteur de son apprentissage.
L’engagement de l’élève est plus important s’il choisit le sujet de son intervention, qu’il soit scolaire ou extrascolaire.
Lors d’une formation de l’atelier webradio, les élèves été sollicités pour proposer des sujets, sur lesquels ils ont ensuite écrit.
Leur engagement était tel, qu’ils en ont oublié la récréation.

Franck Philipp, professeur des écoles en CM2 (0’53)

La webradio bouscule la hiérarchie scolaires. Les élèves en difficulté et les plus timides osent s’exprimer sur ce média.

Céline Chabanet et Céline Courtois, enseignantes (0’42)

Emission interclasse en primaire, à Florence
Emission interclasse en primaire, à Florence


Réactions d’élèves à l’issue de leur première émission (0’48)

Profiter des vertus des conditions du direct

Une véritable émission de radio scolaire ne peut se priver des conditions du direct, même en primaire.
Des enseignants enregistrent les élèves séparément, gardent les meilleures prises, puis les agencent sur un logiciel audio.
Ce faisant, ils privent les élèves des vertus pédagogiques des conditions du direct : respecter l’échéance du direct, produire oralement en une seule prise, gérer ses émotions, gagner en autonomie et en responsabilité, agir en équipe et être attentif à l’autre.
Fait-on assez confiance aux élèves ?

Témoignages d’enseignants après une émission en direct (0’29)

Vidéo d’extraits d’une émission interclasse, à Rabat.